Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.
Connectez-vous fr es

Marque ALGAM LIGHTING

Tout commence avec un bout de roseau et une passion pour la musique des Andes. C’est l’après 68, et Gérard Garnier préfère de beaucoup souffler dans sa kena à l’indicible ennui des bancs de l’université. Fort heureusement, il comprend très vite qu’il est plus doué pour fabriquer ses instruments que pour en jouer. Sa petite entreprise créée avec, pour unique investissement une perçeuse Black&Decker, quelques roseaux et plus que tout, beaucoup de passion, connaît un succès immédiat et se transforme rapidement en une véritable manufacture employant jusqu’à 50 personnes. En efiet, la musique folk bat son plein et nombreux sont les instruments de musique traditionnelle qui sont venus enrichir la gamme initiale. Les harpes celtiques Camac font ainsi leur apparition et donneront l’occasion à Joël, le frère aîné de Gérard venu le rejoindre dans cette aventure, de sublimer la fabrication en produisant, quelques années plus tard, de magniffques harpes de concert.

La mondialisation contraignant la société à une mutation indispensable pour assurer la pérennité des emplois, en 1980, Gérard Garnier se tourne vers l’importation de cordes, d’accessoires, puis d’instruments de musique en provenance du monde entier et leur distribution auprès d’un réseau de magasins de musique. C’est la grande époque des Salons de la Musique à Paris qui attirent moultes célébrités.

Dans les années 2000, le groupe devient leader dans l’hexagone avec une kyrielle de marques prestigieuses, faisant le bonheur des musiciens.Ce succès est le fruit d’une approche atypique du métier d’importateur. C’est ainsi qu’aux services traditionnels de toute entreprise viennent s’ajouter un ensemble inhabituel à l’époque, de services complémentaires : un service informatique intégré, un studio photo et vidéo, un studio de recherche et développement, un atelier de fabrication de mobilier PLV, un SAV électronique, un service de contrôle qualité, un atelier de lutherie.

Insufflé par Benjamin Garnier, qui bénéficie d’une solide formation en banque d’affaires, le dynamisme d’Algam s’illustre notamment par un déploiement en Europe et en Chine. 

Gérard et Benjamin Garnier s’entourent en effet de formidables partenaires, tous animés par la même passion et qui partagent sans exception les valeurs qui font le succès d’Algam.

Cette stratégie de développement en dehors de nos frontières s’accompagne d’un investissement conséquent en France, avec la construction en 2014, en région nantaise, d’un nouveau centre logistique de 18 000 m² tout proche du siège de l’entreprise.

Benjamin n’oublie pas pour autant de mettre l’accent sur une stratégie de diversification avec le développement en 2013 d’une division spécialisée dans la vente et le conseil de matériel professionnel audio vidéo et lumière dont le succès fulgurant permet à Algam de dépasser allègrement les 100 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Suite à l’acquisition des guitares Lâg en 2003, Algam s’oriente de nouveau vers la fabrication. L’inauguration de l’usine Lâg en Chine marque un tournant en 2013. Avec plus de 30 000 guitares acoustiques réalisées chaque année, cette unité de production remarquable permet à la marque française de connaître un véritable succès à l’international, ainsi que la reconnaissance de ses pairs.

Lorsqu’en 2017, Lâg s’adjoint les services de Maurice Dupont, meilleur ouvrier de France, et sans conteste l’un des meilleurs luthiers hexagonaux, un nouveau cap est franchi. Steve Kim, expert coréen en fabrication d’instruments de musique dirige de main de maître l’usine et sait mettre à profit les compétences de Maurice pour transformer les ouvriers et les ouvrières en luthiers et luthières. Il permet ainsi la production d’instruments de lutherie...en série. On peut donc parler réellement de la première usine française et cosmopolite de guitares en Chine. Si Gérard Garnier, fabricant dans l’âme et passionné de design sait offrir la beauté aux guitares Lâg, Maurice Dupont, lui, sait leur donner une voix merveilleusement harmonieuse. En 2019, le génial Adrien Mamou Mani, guitariste et docteur en physique vibratoire leur ajoutera l’intelligence, en donnant naissance à la SMART GUITARE LAG HYVIBE. La marque française connaît ainsi un fulgurant changement de statut grâce au succès mondial de cette guitare révolutionnaire.

Mais à cœur vaillant, rien d’impossible ! Algam, ne résiste pas à l’occasion unique qui lui est offerte en 2017 de racheter les pianos Pleyel, fleuron du patrimoine français depuis 1807. Le défi est immense, certes, mais les partenaires et collaborateurs choisis pour accomplir cette mission sont à la hauteur. Et puis Algam bénéficie d’un allié précieux : le temps !En effet, il faut savoir être patient pour ne pas décevoir les attentes d’un monde pianistique qui serait outré, à juste titre, de ne pas retrouver sur cette production contemporaine la sonorité romantique emblématique de la marque. 

Patrick Horn-Wegner, facteur allemand de pianos, rompu à la fabrication artisanale aussi bien qu’industrielle avait depuis toujours le rêve de faire revivre Pleyel. C’est donc lui tout naturellement qui s’est imposé pour orchestrer cette renaissance.Un bâtiment destiné à accueillir la Manufacture Française de pianos Pleyel est en cours d’aménagement à Thouaré pour accueillir les modèles Haute Facture, parfaits reflets du savoir-faire à la Française. Ils viendront couronner les modèles Héritage beaucoup plus abordables, produits par nos partenaires asiatiques sur une ligne de production Pleyel dédiée. Le grand soin apporté à leur finition en France leur garantira une qualité exemplaire.

Il n’est pas exagéré de dire qu’il y a beaucoup de passionnés parmi les 250 hommes et femmes qui travaillent chez Algam. A commencer par les directeurs généraux, Fabrice Jérome, Jean-Luc Dubois, Bernard Le Bon devenus associés suite à d’innombrables années d’un travail exemplaire. Ils traversent le temps à bord du bateau Algam en incarnant à la perfection la pérennité et la loyauté, d’une part, mais aussi et surtout, le dynamisme et l’adaptabilité.

Ainsi donc, forte d’une équipe de collaborateurs adhérant pleinement à ces mêmes valeurs, Algam est bien plus qu’une entreprise à la recherche de profits trimestriels. Dans des locaux où il fait bon vivre et travailler, tout est fait pour assurer non seulement le bon fonctionnement de l’entreprise, mais aussi l’épanouissement de ses collaborateurs, car Gérard Garnier en est convaincu, l’un ne va pas sans l’autre.

En 2011, Algam lance un cri d’alarme : l’envahissement du marché français par des sites de vente en ligne étrangers devient angoissant.En 2016, c’est cette fois-ci par écrit, avec le “Manifeste pour reconnecter musiciens et magasins” que Gérard Garnier invite le réseau traditionnel à ajouter l’outil numérique aux magasins physiques.

En 2018, c’est une véritable start-up qui se crée au sein d’Algam, pour accélérer le développement numérique. Au site BtoB Algam.net, particulièrement apprécié des magasins, vient s’ajouter un site de vente en ligne BtoCtoB. Il a pour vocation de vendre en ligne au consommateur avec le versement d’une commission au magasin référent sélectionné par l’internaute. Le click and collect et le drop shipping viennent épauler le réseau physique en lui apportant certains avantages spécifiques au web.

Ces démarches successives traduisent la volonté farouche d’Algam d’être plus qu’un simple distributeur, mais bien plus encore, un partenaire à la recherche de solutions numériques innovantes mais coûteuses, qui ne peuvent exister que grâce à une mutualisation des moyens mis en œuvre.Particulièrement ouvert à l’innovation, nul doute qu’Algam osera prendre toutes formes d’initiatives propres à aider les magasins traditionnels à s’adapter à la mutation à marche forcée imposée par le monde du numérique.

Read moreShow less
Filtrer par

Menu

Connectez-vous

Créez un compte gratuit pour sauvegarder des articles aimés.

Se connecter